Cher Sandro et Mario,

Je vous écris à tous les deux, même si Mario nous a quittés il y a peu. Vous êtes mes chers amis, vous l’êtes toujours et pour toujours, impossible de nous séparer.

#14 TOE24266 Munari- Mannucci 13

Je me souviens comme d’hier de ce 28 janvier 72: une journée triomphale qui clôtura une semaine de course entrée dans l’histoire.

Nous étions partis de Almeria, sans que l’on nous jette un régard. Le monde ne voyait que les Porsche et leurs 300 CV et, surtout, la patrouille Alpine Renault, maîtres chez eux, destinées à la victoire finale.

Nous, pauvres Italiens de Lancia, nous n’existions pas, tout simplement. Nous entendions sans cesse : ‘mais que diable espérez-vous faire avec cette Fulvia, pas très puissante et plutôt ancienne’ ? L’arrogance envers nous était palpable, comme les regards de pitié des autres pilotes envers Sandro, dont l’immense talent ne suffirait pas à la tâche, sans compter les sourires ironiques lancés vers Mario, connu comme le Maître.

#14 TOE24266 Munari- Mannucci 74

Pourtant, jour après jour, les choses évoluèrent : Alpine et Porsche dominaient, mais l’équipe Lancia, miracle, était juste derrière !

Peu à peu, la dérision céda la place à l’émerveillement : ‘mais comment font ils avec cette vieille Fulvia ? qu’est-ce qu’ils ont dans le moteur, p.. ?’

Je me souviens de la nuit dans le Turini, la ES la plus difficile, la neige, la glace, le froid intense, la nature était déchaînée et cruelle à arrêter les autres voitures, une à une ! Je me souviens des mains de Sandro sur le volant, elles traçaient des trajectoires impossibles à d’autres; je me souviens de la voix de Mario qui lisait les notes avec une précision absolue: pas de la navigation, un poème !

 

#14 TOE24266 Munari- Mannucci 20a

Je me souviens des Porsche et Alpine, à leur problèmes de transmission, écrasées par la montagne !

Quant à la Fulvia, pas besoin d’aller plus vite, il fallait surtout ne jamais s’arrêter, surmonter les obstacles, et rester sur la route quand les autres volaient sur la glace perfide.

Ancienne école ? Oui, ancienne école; et les français de saluer : chapeau !

#14 TOE24266 Munari- Mannucci 66a

Durant de nombreuses années, dans le plus beau garage du monde, j’ai tourné un regard fatigué vers la Stratos, imbattable, les Delta, multi-championnes du monde, la D50, qui en 1956 devint championne du monde en F1, avec Fangio, avec un badge Ferrari sur le capot.

Il paraît que l’histoire ne fait pas vendre de voitures, mais, si quelqu’un avait le courage de raconter notre histoire, peut être en serait-il autrement ?!

Pardon pour la digression, mais vous êtes mes enfants et vous me comprenez…

#14 TOE24266 Munari- Mannucci 02

Ce 28 janvier 1972, sur la ligne d’arrivée à Monte Carlo, on ne pensait plus Porsche ou Alpine : tous les yeux étaient tournés vers le « Lancia-Italia » inscrit!

Nous étions entrés dans la légende! Sandro Munari, Mario Mannucci…. et moi !

Avec mon nez rouge éclairé par les grands phares, j’ai passé la ligne d’arrivée juste avant vous, puis est passé le petit moteur 1600cc conçu par Ettore Zaccone Mina, puis vos bras et vos jambes et enfin vos cœurs !

Je vous embrasse et vous étreins pour toujours avec amour et pour toujours.

Fulvia, votre Fulvia HF numéro 14

.

14936812_10202831256044572_1103987232_n

Merci à Mattia Losi pour l’octroi de l’article (http://www.ilsole24ore.com/art/notizie/2015-01-15/il-trionfo-rally-montecarlo-1972-ricordo-chi-ha-vissuto-protagonista-100230.shtml?uuid=ABXd2LeC)

(Version en français grâce à mon ami Jean Claude Delatte)